Région

Bucovine

Quelque part au nord-est de la Roumanie, adossé aux derniers contreforts des Carpates, se blottit la Bucovine.

Un pays rare, qui connut une gloire éphémère et qui, pendant des siècles, fut un lieu de brassage et de cohabitation de peuples fort variés.

DSC_5612

Ici se trouve le berceau du grand état de Moldavie, qui a pris son essor au XIVe siècle à partir de ces montagnes, avant de s’étaler jusqu’à la Mer Noire. Les origines de la Moldavie, ses lieux saints, les plus belles pages de son histoire et une partie de son âme résident au pied de ces montagnes qui, lorsque les Ottomans durent les céder à l’empire des Habsboiurgs en 1775, furent baptisées Bucovine. Un nom sensuel et long en bouche, qui dégage des arômes de sous-bois moussus, de girolles et de fougères: bouk est la racine slave du hêtre, Boukowina signifie le pays des hêtres.

On résume souvent la Bucovine à ces merveilles de l’art religieux. Pourtant, dans les villages où subsistent encore de sublimes maisons traditionnelles, dans la saveur de ses paysages de moyenne montagne, ce petit pays recèle d’autres sources d’émerveillement. Et un terrain unique pour la découverte à pied.

Un terrain de rêve pour la flânerie et la randonnée​

On résume souvent la Bucovine à ces merveilles de l’art religieux. Pourtant, dans les villages où subsistent encore de sublimes maisons traditionnelles, dans la saveur de ses paysages de moyenne montagne, ce petit pays recèle d’autres sources d’émerveillement. Et un terrain unique pour la découverte à pied.

Les Houtsoules, peuple des Carpates

L’intimité parfumée des forêts alterne avec de vastes espaces lumineux, ponctués de hameaux coquets, isolés du monde, qui sentent le foin et la résine. Éparpillées sur les hauteurs ou en lisière des forêts, les petites maisons de bois, douillettes et colorées. C’est ici que vivent les Houtsoules, ethnie slavophone qui règnent sans partage sur les montagnes et leur imaginaire. Répartis dans les Carpates, entre Roumanie et surtout en Ukraine, ils ont longtemps vécu dans leurs forêts, à la fois gagne-pain et lexique d’un univers où le surnaturel s’est longtemps conjugué au quotidien.

Un carrefour de peuples

À l’époque des Habsbourgs (1775-1918), la Bucovine abritait une mosaïque de peuples. À côté de la majorité roumaine, vivent encore des gens de diverses cultures: Ukrainiens, Houtsoules, Allemands, Polonais, Russes vieux-croyants, Arméniens. Un peu partout se profile l’ombre tragique de l’importante et brillante communauté juive de Bucovine, décimée au cours de la Deuxième guerre mondiale.

Un tourisme vraiment responsable

Les mutations de la société incitent les paysans des Carpates à quitter leur montagne. Important ou limité, l’apport d’un tourisme vraiment responsable, lié notamment à la randonnée, peut contribuer à maintenir ces quelques exploitations avec lesquelles l’équipe de Via Carpathica a tissé des liens profonds depuis 1991.

Nos séjours et notre histoire en Bucovine

Dès le début, notre histoire est intimement liée à la Bucovine. Notre agence y est domiciliée, dans un village. Cet enracinement familial et professionnel est notre fierté, notre légitimité : la garantie d’une connaissance incomparable de ce pays et d’une longue expérience dans l’organisation.

Nos séjours en Bucovine s’inscrivent dans cette exigence et cherchent à composer un équilibre entre la découverte de hauts lieux du patrimoine mondial, les parcours sauvages en pleine nature, la rencontre d’une civilisation très attachante, appelée à de profonds et douloureux changements d’ici quelques années…

Infos pratiques

  • Texte
  • Texte
  • Texte

Quelques idées d'itinéraire

à adapter selon vos envies

La Pâque orthodoxe en Bucovine

Rando d'hiver en Bucovine​

Maramures & Bucovine