OLTéNIE

Bordée à l’est par l’Olt, au sud par le Danube, enrobée à l’ouest et au nord par les Carpates méridionales, l’Olténie constitue la partie occidentale de la Valachie.

Le charme discret de l’Olténie

Cette région ne connaît pas la célébrité de certaines autres provinces de Roumanie et cette relative discrétion lui confère un charme indéfinissable. C’est une Roumanie sans prétention, pudique et modeste, faite de détours et de sinuosités. Un univers qui ne se livre pas au premier regard et qui ne convient pas aux voyageurs pressés.

Sous le signe des Carpates

Croupes battues par le vent, vastes pâturages ponctués de bergeries, forêts profondes et complexes: le versant sud des Carpates méridionales ne manque pas d’opportunités pour les amateurs de grands espaces sauvages. En particulier, le relief karstique des monts de Mehedinti, au fort accent méridional, ainsi que les escarpements calcaires du parc national de Buila-Vânturariţa offrent de beaux parcours aux randonneurs.

Le dédale des collines

Dans la région d’Horezu, les Carpates s’achèvent dans un paysage original, particulièrement complexe. Orientées vers le sud-est et le bassin de l’Olt, des collines étroites s’étirent en longues lanières, séparées par des vallées tout aussi étriquées au fond desquelles s’étendent des villages assoupis. Tout au long de ce piémont tourmenté, se respire une douceur nostalgique qui peine à masquer la dissolution d’un monde rural abandonné à ses souvenirs et ses vieilles traditions. Petites églises décorées, maisons modestes, noyées sous la treille, vergers chargés de promesses…

Des dizaines de monastères et ermitages

C’est tout au long du piémont des Carpates, jusqu’au moment où celles-ci rencontrent le Danube, que se blottissent des dizaines de monastères et d’ermitages qui témoignent de l’ancienneté et de la solidité du christianisme roumain dans cette région: depuis le sanctuaire de Cozia, en vallée de l’Olt, jusqu’au petit couvent de Mraconia perché sur le Danube, en passant par des ensembles comme Dintr’un lemn, Arnota, Polovragi, Lainici, Tismana et bien d’autres plus discrets.

Horezu et le « style brâncovenesc »

Le plus remarquable des monastères est cependant celui de Horezu, inscrit sur la liste du patrimoine mondial UNESCO. Ce chef-d’œuvre de la fin du XVIIe s. expose la vision et l’ambition culturelle du prince Brancoveanu, initiateur du fameux « style brâncovenesc », une sorte de synthèse architecturale des courants qui se sont longtemps frottés en cette région d’Europe. Des éléments d’esthétique baroque y cohabitent avec des ornementations d’influence orientale.

De l’esthétique du paysan à l’oeuvre de Brancusi

Au fil des villages, quelques maisons témoignent encore de l’esthétique du paysan oltène qui a nourri la pensée d’un enfant du pays devenu l’un des plus grands sculpteurs du XXe s.: le sublime Constantin Brancusi. On ne peut manquer les oeuvres monumentales mondialement connues qu’il a alignées à Târgu Jiu. Et il serait dommage de séjourner en Olténie sans s’intéresser à la célèbre céramique d’Horezu.

Nos séjours en Olténie

Uniquement autotours sur mesure, réservation d’hôtels et chambres d’hôtes, balades libres à la journée (balisage). À la demande, organisation de randonnées pour groupes entre 6 et 12 personnes.

Nos lieux : Târgu Jiu, la région d’Horezu

L'Olténie pratique

Accès

Par la route :

  • Compter plus de 4h depuis Bucarest 
  • Compter plus de 5h depuis Cluj
  • Compter plus de 6h depuis Timiosara 

Par avion :

Aéroport de Craiova 

Se loger

Notre équipe vous propose un choix d’hôtels et de chambres d’hôtes.

Circuler

Si vous ne venez pas avec votre propre véhicule, nous proposons :
– La location de voiture
– La formule voiture avec chauffeur